Jean-Pierre Jouyet raconte « l’envers du décor »


Emmanuel Macron l’a séduit puis abandonné. En cette fin de septembre, sous les lambris dorés d’un grand hôtel parisien, Jean-Pierre Jouyet, ex-secrétaire général de l’Elysée, se confie sans détour : « C’est vrai, il y a une blessure affective. Parce que je suis quelqu’un pour qui les relations personnelles sont fondamentales. Je ne m’attendais pas du tout à ce que Macron rejette l’héritage de François Hollande, à ce qu’il tue à ce point son père en politique ! »

Aujourd’hui, ce haut fonctionnaire affable publie ses Mémoires (« l’Envers du décor », Albin Michel, en librairies.), un livre événement dont il nous réserve la primeur. Il y brosse un portrait sans concession de son « ancien protégé ». Sans Jouyet en effet, point de Macron en majesté ! Chef du service de l’inspection générale des Finances, l’enthousiaste « Jean-Pierre » a pris le jeune énarque sous son aile, l’a présenté à François Hollande et l’a propulsé vers les sommets : de l’équipe de campagne au secrétariat général adjoint de l’Elysée et jusqu’à Bercy. « J’ai plaidé auprès de Valls et de Hollande pour qu’on le nomme ministre de l’Economie », confirme-t-il dans l’entretien exclusif qu’il accorde à « l’Obs ».

EXCLUSIF. De Chirac à Macron : les révélations de Jean-Pierre Jouyet sur les coulisses du pouvoir

S’invitant mutuellement à de brillants dîners, Emmanuel et Brigitte Macron et le couple Jean-Pierre Jouyet et Brigitte Taittinger étaient devenus des intimes… jusqu’à la déclaration de candidature du conquérant en

Pour lire les 88 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire