Trump retire son masque dans une mise en scène hollywoodienne et appelle les Américains à « sortir »


L’art de la communication. Encore malade du coronavirus, Donald Trump a quitté l’hôpital lundi 5 octobre et a dès son retour à la Maison-Blanche retiré son masque d’un geste triomphant. Appelant les Américains à « sortir » avec prudence, il a en outre promis de reprendre bientôt sa campagne électorale.

Dans une mise en scène savamment orchestrée, le président des Etats-Unis est descendu de l’hélicoptère qui l’a amené du Centre médical militaire Walter Reed, a traversé la pelouse en saluant les caméras qui l’attendaient avant de grimper les marches vers le balcon de sa résidence.

Que se passerait-il si… Trump malade, voici les 5 scénarios de la présidentielle

Là, l’air malgré tout crispé, il a ajusté sa veste, retiré son masque et levé les pouces. Un geste de défi pour un dirigeant qui pendant des mois a affiché son dédain pour ceux qui se couvrent le visage pour se protéger du Covid-19.

Regardez :

« Sortez, soyez prudents »

Signe de l’importance que Donald Trump a voulu donner à ce moment alors que la campagne électorale a été bouleversée par sa maladie et qu’il est à la traîne dans les sondages, son compte Twitter a publié deux vidéos, dont l’une, quasi-hollywoodienne, montre son arrivée à la Maison-Blanche sur fond de musique pompeuse.

« Ne le laissez pas vous dominer. N’en ayez pas peur, vous allez le battre, nous avons les meilleurs équipements médicaux », a déclaré le président américain à propos du Covid-19, alors que son pays, le plus endeuillé au monde, déplore plus de 210 000 morts dus à cette maladie.

« Sortez, soyez prudents », a même exhorté celui qui est accusé d’avoir minimisé la pandémie et dont la gestion est critiquée de toutes parts.

« Nous allons reprendre le travail », « en tant que leader, j’ai dû le faire, je savais qu’il y avait un danger, mais je devais le faire. J’étais en première ligne », a-t-il dit dans la seconde vidéo. « Et maintenant je vais mieux, je suis peut-être même immunisé, je ne sais pas », a-t-il ajouté.

Que se passerait-il si… Trump malade, voici les 5 scénarios de la présidentielle

Pour accompagner cette campagne de communication, le site privé « White House Gift Shop » («Boutique de souvenirs de la Maison-Blanche »), qui n’est pas affilié à la Maison-Blanche, a mis en vente une médaille commémorative sur laquelle on peut lire « Le président Donald J. Trump vainc le Covid », pour 100 dollars.

Peut-être pas « complètement tiré d’affaire »

Le président-candidat, de nouveau très actif sur Twitter, se montre de plus en plus impatient de donner au moins l’image d’un candidat mobilisé par sa campagne à moins d’un mois du scrutin du 3 novembre, face au démocrate Joe Biden. « Je retournerai bientôt sur le terrain pour ma campagne!!! », a-t-il prévenu sur Twitter.

« Il est de retour », a acquiescé son médecin Sean Conley, « prudemment optimiste », comme pour confirmer l’idée véhiculée par son entourage d’un « battant » prêt à vaincre le virus et remonter sur le ring.

Pour autant, l’équipe médicale a bien souligné qu’une sortie de l’hôpital n’était pas synonyme d’un retour à la normale, assurant qu’il n’est « peut-être pas encore complètement tiré d’affaire ».

Ce que l’on sait de l’infection de Trump au coronavirus

Surtout, il a expliqué que Donald Trump ne pourrait pas retourner sur le terrain avant de ne plus être contagieux, laissant entendre qu’il l’était encore. Il a évoqué un délai moyen de dix jours, mais sans préciser exactement à partir de quand.

« Allez dire cela aux familles qui ont perdu quelqu’un »

Qu’à cela ne tienne, son équipe de campagne lui a trouvé un nouvel argument de poids face à son adversaire Joe Biden : interrogée sur Fox News, la porte-parole de sa campagne a revendiqué « l’expérience personnelle » de Donald Trump avec le virus, une expérience personnelle que Joe Biden n’a pas.

En face, Joe Biden, 77 ans, qui a maintenu voire accru son avance dans les intentions de vote après le débat confus de la semaine dernière face à Donald Trump, continue lui sa campagne à son rythme.

Trump positif au Covid-19 : la revanche de l’ennemi négligé

Il a opposé lundi le très lourd bilan de la pandémie aux Etats-Unis aux propos rassurants de Donald Trump. « J’ai vu un tweet qu’il a fait, ils me l’ont montré, il a dit Ne laissez pas le Covid contrôler vos vies. Allez dire cela aux 205 000 familles qui ont perdu quelqu’un », a déclaré l’ancien vice-président américain, visiblement en colère, depuis la Floride, l’un des Etats-clés de cette élection.

Dans l’immédiat, Donald Trump devrait donc être confiné à la Maison-Blanche, qui ressemble de plus en plus à un foyer virulent du coronavirus. Après le président, sa femme Melania, sa proche conseillère Hope Hicks et plusieurs autres membres de son équipe, c’est Kayleigh McEnany, la porte-parole de Donald Trump, qui a annoncé lundi avoir été testée positive au Covid-19.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire