Tariq veut ramener la génération dorée au sommet



  • Humam Tariq veut être du voyage au Qatar
  • L’ailier s’est révélé lors de la Coupe du Monde U-20 2013
  • Depuis, il a représenté l’Irak dans tous les grands tournois auquel le pays a participé

Le Championnat U-19 de l’AFC 2012 a marqué l’avènement d’une génération de joueurs irakiens bourrés de talent, notamment Humam Tariq, l’ailier dont le pied gauche fait des merveilles. Au cours des années suivantes, il participe à toutes les compétitions internationales avec l’Irak : Championnat U-19 de l’AFC, Coupe du Monde U-20 de la FIFA™, Coupe du Golfe, qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA™, qualifications pour la Coupe d’Asie de l’AFC, Coupe d’Asie de l’AFC, Championnat U-23 de l’AFC, Tournoi Olympique de Football masculin. En club, on le retrouve en RI Iran, aux EAU et en Égypte.

« J’ai eu la chance et l’honneur de porter le maillot de l’Irak dans toutes ces compétitions, mais il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir », confie à FIFA.com un Tariq aujourd’hui âgé de 23 ans. « Notre prochain objectif sera de nous qualifier pour la Coupe du Monde. Nous en rêvons tous et nos compatriotes méritent tous nos sacrifices », .

Les Lions de Mésopotamie sont actuellement en tête du Groupe C dans les qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA, Qatar 2022™, avec encore trois matches à jouer. « Il va falloir tous les gagner, nous voulons conserver cette première place et accéder au tour final », annonce le joueur d’Ismaily en Premier League égyptienne, qui espère aider l’Irak à retrouver la Coupe du Monde pour la première fois depuis Mexique 1986.

Le succès (2-1) sur la RI Iran a marqué les esprits, même si les deux nuls concédés à Bahreïn pourraient se révéler coûteux. Si l’Irak et le Bahreïn affichaient cinq matches au compteur lorsque la pandémie de Covid-19 a bouleversé le calendrier international, la RI Iran compte un match de moins et la prochaine opposition face au voisin irakien pourrait être décisive dans la lutte pour l’accession au tour final. « Nous n’avons pas joué depuis longtemps, mais quand viendra le moment de nous retrouver, nous serons prêts à travailler physiquement et techniquement pour finir les qualifications sur une note positive », promet Tariq.

Au contact des plus grands

Tariq s’est fait connaître en 2012, grâce au Championnat U-19 de l’AFC, perdu en finale contre la République de Corée. Dans la foulée, l’Iral a réalisé un excellent parcours de l’Irak en Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Turquie 2013. « C’était un tournoi historique pour nous. Nous avions tout pour réussir : des joueurs talentueux et un grand entraîneur », se souvient-il à propose d’une compétition dont ils ont atteint les demi-finales, avant de chuter contre l’Uruguay. « Nous avons passé beaucoup de temps ensemble, ce qui a contribué à améliorer nos performances, notre état d’esprit et notre style de jeu. Nous avons bien failli réussir l’impossible. Malgré tout, ça reste une très belle expérience. Nous avons prouvé que les Irakiens n’avaient rien à envier aux autres. »

Pour Tariq et ses coéquipiers, ce tournoi a aussi fait office de tremplin. Appelé en équipe nationale peu de temps après, il a pu côtoyer certains joueurs qui avaient été champions d’Asie en 2007. « Cette génération a prouvé sa valeur en se qualifiant régulièrement pour de grandes compétitions », estime-t-il, heureux d’avoir pu profiter de leur expérience. « Désormais, nous avons la possibilité de mettre tout ce vécu au service d’une grande cause : la qualification pour Qatar 2022 », conclut-il.





Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire