Emmanuel Macron, ce donneur de leçons




Dans son intervention le 2 octobre sur les “séparatismes”, le président français a clairement désigné un ennemi : l’islam radical. Pour cet éditorialiste pakistanais, les Occidentaux devraient remplacer l’éternelle suspicion par de l’empathie envers les musulmans de leur pays.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire