des familles crient à l’injustice



A la rentrée 2021, les parents n’auront plus la liberté d’instruire leurs enfants à la maison, s’ils le souhaitent. Tout enfant en âge d’aller à l’école devra obligatoirement être scolarisé, sauf « impératifs de santé ». Une annonce d’Emmanuel Macron pour lutter contre les dérives religieuses alors que l’école à la maison a le vent en poupe depuis le confinement et la crise sanitaire. 

Un coup de massue pour les familles qui ont choisi ce type d’enseignement pour des raisons bien précises. En France, elles sont près de 50 000 comme celle d’Emilie Broudy. Installée dans la Creuse avec ses enfants, cette mère de famille trouve la décision du chef de l’Etat injuste. « Pour nous, c’est un tout un monde qui s’écroule, car c’est toute notre façon de vivre qui serait remise en cause, je comprends pas qu’on puisse nous priver de cette liberté« . Le projet de loi sur la fin de l’instruction à domicile sera débattu en Conseil des ministres le 9 décembre, puis discuté au parlement au premier semestre 2021.





francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire