Trump malade, la Maison Blanche est-elle devenue un cluster ?


Alors que des zones d’ombres persistent quant à l’état de santé réel de Donald Trump, testé positif au Covid-19 et admis vendredi soir dans un hôpital militaire, la Maison Blanche est liée à de multiples contaminations. Et une question centrale demeure : quand et comment le dirigeant a-t-il contracté le virus ?

La campagne électorale, elle a été bouleversée par l’hospitalisation : les déplacements de Donald Trump ont été annulés, son directeur de campagne a lui aussi été contaminé, et l’incertitude plane sur les prochains débats télévisés, notamment celui censé opposer leurs colistiers, le vice-président Mike Pence et la sénatrice démocrate Kamala Harris, mercredi. L’équipe de Donald Trump a néanmoins annoncé samedi que la campagne continuerait pourtant « à pleine vitesse ».

Contaminations multiples à la Maison Blanche

Pourtant, la liste des proches de Donald Trump infectés s’allonge : son épouse Melania, sa conseillère Hope Hicks, son directeur de campagne Bill Stepien, trois sénateurs républicains, l’ancienne conseillère Kellyanne Conway, l’actuel conseiller Chris Christie… Sans compter trois journalistes accrédités.

Un autre très proche collaborateur du président, Nicholas Luna, a également testé positif, a rapporté CNN.

« Comme d’habitude depuis des mois, le vice-président Pence est testé pour COVID-19 tous les jours. Ce matin, le vice-président Pence et la deuxième dame ont été testés négatifs pour le COVID-19. Le vice-président Pence reste en bonne santé et souhaite bonne chance aux Trump leur rétablissement », a précisé l’entourage de Mike Pence sur Twitter.

L’inquiétude gagne aussi le camp républicain, dont plusieurs personnalités ont été testées positives ces derniers jours, comme la présidente du parti Ronna McDaniel et le sénateur Mike Lee, qui s’était rendu récemment à la présidence.

La première alerte était venue jeudi soir du test positif de Hope Hicks, proche conseillère de Donald Trump qui a voyagé avec lui mardi et mercredi. La Maison Blanche a depuis commencé à tracer les cas contacts de ceux qui ont approché l’ex-magnat de l’immobilier, sachant qu’une personne contaminée commence généralement à être contagieuse deux jours avant l’apparition des symptômes. Elle n’a toutefois pas expliqué comment l’un des hommes les plus protégés de la planète avait contracté le virus.

Trump, cluster en puissance ?

Un événement retient l’attention : samedi dernier, des dizaines d’invités se sont pressés dans les jardins et les salons intérieurs de la présidence pour la nomination de la juge Amy Coney Barrett à un siège de la Cour suprême. Les caméras ont filmé quantité de mains serrées et d’embrassades, la plupart des invités omettant le port du masque, pratique manifestement érigée chez les républicains comme une marque de loyauté.

Comme on ignore quand Donald Trump a été contaminé, on ne sait pas s’il était contagieux lors du débat contre Joe Biden mardi soir dernier, à Cleveland. Les deux hommes ont passé 90 minutes sur la même scène. Joe Biden, 77 ans, était négatif vendredi, et il se refera tester dimanche.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire