Les risques psycho-sociaux deviennent le deuxième motif d'arrêt de travail (après la Covid-19)



Au mois de mai 2020, 12 % des arrêts de travail ont été posés en raison de troubles psychologiques, révèle une étude commandée par Malakoff Humanis. Les arrêts en raison de « risques psycho-sociaux » (RPS) ont ainsi dépassé les arrêts pour troubles musculo-squelettiques (TMS).



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire