Au procès des attentats de janvier 2015, le témoignage de « l’indic » Claude Hermant sème le trouble




Trafiquant d’armes, figure identitaire et « indic », Claude Hermant est à l’origine de la vente de huit des armes utilisées par Amedy Coulibay. Il était pourtant convoqué comme simple témoin. Au 21e jour d’audience, le choix de la justice de scinder son dossier et celui des attentats suscite l’incompréhension.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire