Le brief éco. Offensive de Veolia sur Suez, le dénouement est proche


Les logos Veolia et Suez. Image d’illustration. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Véolia va-t-il pouvoir absorber Suez ? Le leader du traitement de l’eau et des déchets veut racheter au groupe énergétique Engie près de 30% qu’il détient au capital de Suez. 30% mis en vente cet été par Engie qui veut récupérer l’argent pour se recentrer sur les énergies renouvelables et le gaz.

Avec ce rachat, Veolia ambitionne de devenir un géant mondial de la transition écologique. Il a fait une première offre de 2,9 milliards d’euros mais Suez a refusé, criant au démantèlement du groupe. Mercredi 30 septembre, Veolia a amélioré son offre en montant à 3,5 milliards d’euros et proposant une période de réflexion supplémentaire comme le demandait l’État actionnaire d’Engie. 

Engie qui vend ses parts dans Suez réunissait mercredi 30 septembre un conseil d’administration. Ce dernier a accueilli favorablement la nouvelle offre de Veolia mais il lui faut encore démêler quelques fils compliqués en interne. Oui, l’amélioration de l’offre financière de Veolia est bien réelle. Oui, Veolia s’engage à ne pas faire de casse sociale mais les protagonistes se donnent encore quelques jours pour discuter, week-end inclus. La date butoir est repoussée à lundi 5 octobre.

Après des semaines de guerre de tranchées, Suez et sa maison mère Engie n’ont trouvé aucune solution alternative à l’offre de Veolia. Suez veut garder son indépendance mais on s’aperçoit que sans cette opération de rapprochement, le marché français du traitement des déchets et de l’eau risque de rester atomisé face à la concurrence de plus en plus vive des mastodontes internationaux, dont les Chinois. Avec un risque : qui d’autres que le français Veolia pourrait mettre la main sur Suez ? Un géant international ? Un fonds de pension étranger ? Cela serait probablement la pire des solutions.

Mais jeudi matin, un fonds de gestion français – Ardian, historiquement lié à l’assureur Axa – a fait savoir qu’il était intéressé pour racheter à Engie ses 30% dans Suez avec un tour de table d’investisseurs publics et privés à dominante française. Suez affirme son soutien à cette offre. De quoi, peut-être, couper l’herbe sous le pied de Veolia.



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire