La Saoudienne Fahd brise les barrières



  • Najd Fahd est la première Saoudienne à remporter un titre sur FIFA20
  • Cette étudiante a découvert le jeu FIFA à l’âge de sept ans
  • Elle espère marcher sur les traces d’anciens lauréats de la FeWC

L’année 2015 restera marquée d’une pierre blanche pour l’Arabie Saoudite en FIFA Interactive World Cup. En effet, cette année-là, Abdulaziz Alshehri est devenu le premier représentant de son pays à remporter le titre, après avoir battu Julien Dassonville dans la Grande Finale à Munich. En août 2018, Mosaad Aldossary lui a emboîté le pas en devenant à son tour champion du monde virtuel.

Le Saoudien a bien failli renouveler l’exploit l’année suivante, mais l’Allemand Mohammed Harkous lui a barré la route en finale. Depuis quelques années, les compétitions FIFA connaissent une popularité croissante en Arabie Saoudite. La discipline vient de franchir un nouveau palier, à l’occasion de la première victoire d’une femme sur FIFA20.

En juillet, Najd Fahd a remporté l’édition inaugurale de la section féminine du FISU eSports Challenge, organisé par la Fédération internationale du sport universitaire, en dominant la Brésilienne Alessandra Batista en finale (8-0). Après avoir étrenné son palmarès sur FIFA20, la jeune femme rêve désormais de marcher sur les traces d’Alshehri et Aldossary.

« C’est une belle performance, d’autant que ce tournoi rassemble des joueuses du monde entier », confie-t-elle à FIFA.com. « Cette victoire est importante car il s’agit de la première édition ».

Najd s’est lancée à la conquête des pelouses virtuelles dès l’âge de sept ans. Malgré sa grande expérience et plus d’une heure d’entraînement quotidien, elle a souvent été victime du trac et espère donc que ce succès lui permettra d’aborder les prochaines échéances plus sereinement.

« Au-delà du résultat, j’ai appris à gérer la pression inhérente aux compétitions. Les progrès que j’ai accomplis ici m’ont aussi aidé dans ma vie personnelle », poursuit Fahd, étudiante à la faculté d’économie de l’université Imam Muhammad bin Saud.

De nouvelles ambitions

L’Arabie Saoudite se passionne de plus en plus pour les sports électroniques. Dans ce domaine, la Fédération saoudienne des sports électroniques et intellectuels (SAFELS) tient un rôle de premier plan. Fahd espère quant à elle que son exploit donnera envie à d’autres femmes de s’investir dans les compétitions FIFA.

« Je pense avoir ouvert des perspectives pour toutes les Saoudiennes qui veulent jouer à FIFA. Trop de gens se font encore des idées sur les jeux vidéos. Je crois que mon exemple donnera envie à beaucoup de jeunes filles de s’essayer à FIFA. J’espère que l’ensemble de la communauté des joueurs et les organisateurs de tournois apporteront leur soutien à toutes celles qui voudront nous rejoindre. »

Prochain objectif pour Fahd : marcher dans les pas de Mosaad Aldossary, finaliste des deux dernières éditions de la FIFA eWorld Cup. « Je veux participer aux qualifications, être la première gameuse saoudienne à atteindre ce niveau et à disputer la Grande Finale. »

« D’ici deux ans, j’aimerais voir mon nom dans le classement mondial pour pouvoir disputer les qualifications pour la FeWC. Si j’y parviens, j’aurai de quoi être fière », conclut celle qui pourrait prochainement propulser le football virtuel saoudien dans une nouvelle ère.



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire