La fabrique du consommateur



Notre culture de consommation s’est développée avec la « modernité marchande ». Elle repose sur une prolifération des images et la « construction d’un manque à penser » selon la « logique d’auto-engendrement du capital ». C'est l'analyse d'Anthony Galluzo dans sa très érudite histoire d’une clinquante société marchande parvenue à tombeau ouvert face à ses impasses. La « consommation » semble consubstantielle à notre être même – un « déjà là » (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire