Biélorussie: Londres sanctionne Loukachenko et sept autres personnalités



LONDRES (Reuters) – La Grande-Bretagne a imposé des sanctions au président biélorusse Alexandre Loukachenko, à son fils Viktor et à plusieurs membres du gouvernement ou des forces de l’ordre, a annoncé mardi le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab.

Les huit personnalités sanctionnées en raison des fraudes électorales qui auraient émaillé la présidentielle du 9 août et de la répression des manifestations qui ont suivi feront l’objet d’une interdiction de séjour et leurs avoirs seront gelés.

Outre Alexandre Loukachenko et son fils, il s’agit de son chef de cabinet Igor Sergueïenko, du ministre de l’Intérieur Iouri Karaïev, des vice-ministres de l’Intérieur Alexandre Barsoukov et Iouri Nazarenko, du commandant en second des services de sécurité intérieurs Khazalbek Atabekov et du chef de la police anti-émeute de Minsk Dimitri Balaba.

« Le Royaume-Uni et le Canada ont adressé aujourd’hui un message clair en imposant des sanctions au régime violent et illégitime d’Alexandre Loukachenko », a déclaré Dominic Raab.

« Nous n’acceptons pas les résultats de cette élection frauduleuse (…) Nous demanderons des comptes aux responsables des violences infligées aux Biélorusses et défendrons nos valeurs démocratiques ainsi que les droits de l’homme », a-t-il ajouté.

(Guy Faulconbridge, version française Jean-Philippe Lefief)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire