Les adolescents les moins populaires seraient plus à risque d'avoir une crise cardiaque



Les adolescents impopulaires à l’école auraient plus de risque de subir une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral plus tard au cours de leur vie.
 



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire