La bombe du « New York Times » sur les impôts de Trump lui sera-t-elle fatale ?



CARNET DE CAMPAGNE

Philippe Boulet-Gercourt, correspondant de « l’Obs » aux Etats-Unis, relate dans son carnet de campagne les petits et les grands moments de l’élection présidentielle du 3 novembre, un scrutin à haut risque.

Coup de fil à une copine : « Tu as vu, tu as vu, LE NEW YORK TIMES A SES DÉCLARATIONS D’IMPÔT !!! » Silence. « De toute façon cela ne changera rien ». On peut vous garantir que dimanche soir, ce genre de conversation a eu lieu dans des millions de foyers américains. Avec deux mots qui eu aussi sont revenus un peu partout : « Access Hollywood ».

C’était il y a quatre ans, presque jour pour jour. La diffusion d’un enregistrement où le candidat à la présidentielle se vantait de pouvoir « attraper par la chatte » n’importe quelle femme avait révulsé jusque dans les rangs des élus républicains. Et puis rien. Ou plutôt si : Trump avait un peu baissé dans les sondages (avant que le directeur du FBI ne change le sujet de la campagne en s’intéressant à Hillary Clinton). Mais les supporters de Trump, la fameuse base, n’avaient pas bronché.

Bis repetita, quatre ans plus tard ? Il y a des arguments dans les deux sens. Côté pessimistes, ceux qui pensent que Trump ne souffrira pas de ces révélations, le fait que 94 % des électeurs comptant voter ont déjà fait leur choix, selon un récent sondage Quinnipiac. Alors que fin octobre 2016, à quelques jours de l’élection, ils étaient seulement 85 %. Deuxième atout pour Trump, mais il est fragile : la décision du « Times » d

Pour lire les 76 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire