Donald Trump désigne une conservatrice



Dans les jardins de la Maison Blanche, samedi 26 septembre, Donald Trump a présenté Amy Coney Barett, qu’il a choisie pour intégrer la plus haute institution judiciaire des États-Unis. Cette juriste est une icône du clan conservateur. À 48 ans, elle devrait succéder à la féministe et progressiste Ruth Bader Ginsburg. Cette catholique très pratiquante a déjà pris des positions contre l’avortement et pour les armes à feu, mais elle assure que ses croyances personnelles ne guideront pas ses futures décisions.

La nomination est accueillie avec ferveur par les activistes anti-avortement et les évangélistes. Pour les pro-démocrates, l’heure est en revanche à l’inquiétude. Le Sénat, à majorité républicaine, doit encore confirmer la nomination avant l’élection présidentielle américaine. « Le Sénat ne devrait pas se prononcer tant que les Américains n’auront pas choisi leur prochain président », a tenu à alerter le candidat démocrate Joe Biden. Si Amy Coney Barett intègre la Cour suprême, six des neuf juges de l’instance seront conservateurs.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire