Après une crise cardiaque, une vie sexuelle active permettrait de vivre plus longtemps



De nombreuses personnes arrêtent d’avoir des relations sexuelles après une crise cardiaque. Une étude assure qu’il faudrait pourtant faire tout l’inverse.



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire