Le style Castex ? « Il me rappelle mon grand-père qui sortait de sa DS »


Pour beaucoup, l’affaire était entendue dès le départ : Edouard Philippe et Jean Castex, c’était bonnet blanc et blanc bonnet. Deux énarques, autour de la cinquantaine, venant de la droite… Il faut dire que le nouveau locataire de Matignon, que les Français vont avoir l’occasion de découvrir ce lundi soir sur France 2 pour sa première grande émission politique, était peu connu du grand public. Alors, l’intéressé s’est démultiplié sur le terrain, tout l’été durant, au rythme de deux déplacements par semaine. 21 rien qu’au mois de juillet. Il est allé à Bourg-en-Bresse, Menetou-Salon, Sancerre, Toulouse, Montpellier ou La Grande-Motte. Et a poussé jusqu’à faire un aller-retour express en Guyane.

Jean Castex, le grand commis de Macron

Pour l’heure, les effets dans l’opinion tardent à se faire ressentir. Selon un sondage Odoxa pour « Le Figaro » publié ce 23 septembre, il n’est crédité que de 46 % d’opinions favorables quand son prédécesseur en recueillait déjà 51 % trois mois après sa nomination. Il est vu comme moins « solide », moins « charismatique » et moins « dynamique » qu’Edouard Philippe. En revanche, peu clivant sociologiquement ou politiquement, il plaît beaucoup aux plus de 65 ans (60 % d’opinions favorables). « Jean Castex a du pain sur la planche pour convaincre les Français qu’il est plus qu’un brave homme et un bon collaborateur d’Emmanuel Macron », conclut l’institut.

Emmanuel Macron lui demande-t-il cependant autre chose ? « Il ne sera sans doute pas le Premier min

Pour lire les 85 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire