Bridgestone abandonne Béthune et ses salariés



Entre Béthune (Pas-de-Calais) et l’entreprise Bridgestone, l’aventure a débuté en 1961. Elle s’est arrêtée avec l’annonce, mercredi 16 septembre, du licenciement des 863 salariés de l’usine. Toute la ville est plongée dans l’angoisse. « Ce n’est pas une petite boutique qui s’apprête à fermer. 900 emplois ça va se répercuter sur des dizaines et des dizaines de famille. C’est une catastrophe locale économique certaine », commente, Pierre Boclet, serveur à Béthune.

« Pour la ville, pour la région, c’est catastrophique », confirme une habitante. La disparition programmée de ce site est une perte colossale, dans ce bassin minier qui a connu beaucoup de fermetures d’usines. « Sur nos territoires, on a vécu, depuis deux ou trois décennies une forme de désertification industrielle qui continue encore avec ce symbole Bridgestone qui s’en va », rappelle Olivier Gacquerre, le maire UDI. À la sortie de l’usine jeudi matin, les salariés ont toujours du mal à réaliser. Il serait les moins performants d’Europe. Les syndicats espèrent encore faire changer d’avis le premier fabricant mondial de pneus.

Le

Les autres sujets du



FranceTVinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire