Joe Biden joue « Despacito » sur son téléphone (et tente quelques pas de danse) lors d’un meeting


C’est un moment pour le moins surprenant que Joe Biden a offert à ses partisans, mardi 15 septembre. Soucieux de se rapprocher de son électorat latino, le candidat démocrate s’est tourné vers la musique, en diffusant sur son téléphone le succès planétaire « Despacito ».

Trump joue la peur, Biden rend coup pour coup : la présidentielle américaine à l’heure du duel

Joe Biden se trouvait à un événement à Kissimmee en Floride, qui devait notamment célébrer le mois de l’héritage hispanique, selon le « New York Post ». Succédant notamment à Eva Longoria ou encore Ricky Martin, Joe Biden a été invité sur scène par le chanteur portoricain Luis Fonsi, l’un des interprètes de la musique qui a en 2019 pulvérisé un record sur YouTube en cumulant 6 milliards de vues.

« Je n’ai qu’une seule chose à dire, un instant », a déclaré le candidat de 77 ans une fois arrivé sur le podium. Alors que les premières notes de la chanson sortent de son téléphone, Joe Biden ose un déhanché hésitant, encouragé par Luis Fonsi lui-même sur scène.

« Je vous le dis : si j’avais le talent d’une de ces personnes, je serais élu président par acclamation », a plaisanté le candidat en faisant référence à un système d’élection basée sur des applaudissements enthousiastes.

Trump partage une vidéo truquée de la séquence

Sur Twitter, de nombreux internautes n’ont pas manqué de souligner le caractère un brin embarrassant de la séquence, tandis que d’autres ont apprécié ce clin d’œil à Luis Fonsi.

Joe Biden, démocrate modéré, est-il le mieux placé pour battre Trump ?

Mais pas Donald Trump, son adversaire à la présidentielle de novembre. Habitué des « fake news », il a même publié sur son compte Twitter une vidéo manipulée des faits, dans laquelle on voit Joe Biden sur scène en train de lancer sur son téléphone la chanson « Fuck the police » du groupe de rap NWA.

« Qu’est-ce que ça », a écrit le président américain en partageant à ses 86 millions d’abonnés la vidéo truquée par le compte parodie « The United Spot ». Twitter a depuis ajouté la mention « média manipulé » sur cette vidéo.

LES GRANDES ÉTAPES DE LA PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE

Après les conventions démocrate et républicaine qui viennent d’investir Joe Biden et Donald Trump, la course qui mène au bureau Ovale de la Maison-Blanche, commencée il y a sept mois dans l’Iowa avec les primaires et bouleversée par l’épidémie de Covid-19, entre désormais dans sa dernière ligne droite. Voici les principales échéances de la campagne.

18 septembre Premières opérations de vote anticipé dans le Minnesota, le Dakota du Sud et le Wyoming. Selon les analystes, en raison de la crise sanitaire, la moitié des électeurs pourraient voter par anticipation ou par correspondance.

29 septembre Premier débat télévisé entre les deux principaux candidats, Donald Trump et Joe Biden, à Cleveland (Ohio). Deux autres suivront : le 15 octobre à Miami (Floride) et le 22 octobre à Nashville (Tennessee).

7 octobre Débat entre les candidats à la vice-présidence, Mike Pence et Kamala Harris, à l’université d’Utah, à Salt Lake City.

3 novembre Jour de vote. Depuis 1845, l’élection présidentielle américaine se déroule le mardi suivant le premier lundi de novembre, comme l’explique un article très détaillé de la NPR, la radio publique américaine. Outre leur président, les Américains sont appelés aux urnes ce jour-là pour renouveler le Congrès, en désignant l’intégralité de la Chambre des représentants (435 sièges) et le tiers du Sénat (35 sur 100). Onze Etats, dont le Missouri et l’Utah, profitent aussi de l’« election day » pour élire leur gouverneur. Certains Américains, enfin, choisiront leur maire, comme à Phoenix et à Portland, et d’autres se prononceront lors de référendums locaux sur divers sujets, comme en Californie.

20 janvier 2021 Cérémonie d’investiture.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire