Hausse prudente à la Bourse de Paris, focalisée sur les vaccins et Wall Street (+0,35%)


La Bourse de Paris a avancé de 0,35% lundi, capitalisant sur l’avancée à Wall Street et un relatif optimisme quant à la recherche d’un vaccin contre le Covid-19, bien que les doutes autour de la pandémie affectent toujours les investisseurs.

L’indice CAC 40 a gagné 17,74 points à 5.051,88 points. A Wall Street à mi-séance, l’indice Dow Jones avançait de 1,34%, le Nasdaq de 2,30% et le S&P 500 de 1,67%.

Après avoir ouvert en hausse confortable, l’indice parisien a évolué autour de la ligne de flottaison à la mi-séance avant de reprendre un peu de forces dans l’après-midi.

« Cela semble d’autant plus difficile de tabler sur l’optimisme quant à des avancées autour d’un potentiel vaccin que de nouvelles restrictions pourraient gâcher le rebond économique actuel en Europe », décrypte Michael Hewson, analyste marchés en chef pour CMC Markets UK.

Côté pile lundi, le marché a été rassuré par la reprise des essais cliniques au Royaume-Uni et au Brésil du groupe pharmaceutique britannique AstraZenaca après une interruption la semaine dernière.

Le patron de Pfizer a affirmé de son côté dimanche que le vaccin développé par le laboratoire américain pourrait être distribué aux Américains d’ici la fin de l’année s’il s’avérait efficace et sans danger.

Côté face, les éléments tangibles dont disposent les acteurs du marché sont loin d’inciter à l’euphorie.

Lundi, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a anticipé auprès de l’AFP une remontée du nombre de morts du Covid-19 en Europe lors des mois d’octobre et de novembre. La veille, Israël a annoncé un reconfinement national de trois semaines.

Cette salve de mauvaises nouvelles survient au moment où le monde se dirige droit vers le cap du million de morts, plus de 924.000 personnes ayant succombé à la pandémie selon un bilan de l’AFP lundi à 11h00 GMT.

« Les incertitudes sont encore nombreuses, et développer un vaccin efficace est un processus de long terme », rappelle Milan Cutkovic, analyste marchés chez AxiCorp.

Parmi les valeurs du jour lundi, Euronext (-2,46% à 99,20 euros) a déposé une offre pour racheter la Bourse italienne au London Stock Exchange Group, et se trouvait en concurrence avec Deutsche Boerse.

Dassault Aviation (+9,13% à 818,50 euros), Thales (+4,34% à 68,82 euros) et Safran (+0,31% à 97,48 euros) ont bénéficié de l’annonce de l’achat d’avions Rafales par la Grèce.



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire