Le lutteur iranien Navid Afkari exécuté après le meurtre d’un garde de sécurité en 2018


(Reuters) – Le lutteur iranien Navid Afkari a été exécuté samedi après avoir été reconnu coupable d’avoir poignardé et tué un agent de sécurité lors de manifestations anti-gouvernementales en 2018, ont déclaré les médias publics.

Cette affaire, dénoncée par les organisations humanitaires, avait suscité l’émoi sur les réseaux sociaux en Iran et dans le monde entier. Le président américain Donald Trump avait appelé récemment Téhéran à renoncer à cette exécution.

Navid Afkari, 27 ans, a été exécuté « ce matin après que des procédures judiciaires aient été engagées sur l’insistance des parents et de la famille de la victime », ont déclaré les médias citant le chef du département de la justice dans la province du Fars méridional, Kazem Mousavi.

Reconnu coupable du meurtre de Hassan Turkman, un garde de sécurité de la compagnie des eaux, il avait déclaré que des aveux lui avaient été extorqués sous la torture, selon sa famille et ses soutiens.

(Version française Jean-Michel Bélot)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire