Football: Neymar signe avec Puma, qui tient sa tête d’affiche


Transfert majeur dans le sport-business. Neymar et Puma ont officialisé samedi un contrat de sponsoring qui fait du Brésilien la nouvelle tête de gondole de l’équipementier allemand.

« Bienvenue dans la famille », a tweeté la marque allemande avec une photo du Brésilien du Paris SG.

« J’ai grandi en regardant des vidéos de légendes du football comme Pelé, Cruyff, Eusebio et Maradona », qui « jouaient tous avec Puma », écrit l’attaquant dans une lettre publiée sur les réseaux sociaux.

« Pour ces raisons, à partir d’aujourd’hui, j’ai l’honneur de rejoindre la marque qui a aidé les plus grandes légendes du football à être ce qu’elles sont », poursuit Neymar.

Ni le joueur ni Puma n’ont donné de détail sur la teneur, la durée ou le montant du contrat.

« Neymar Jr. participera aux futures campagnes de football, y compris les campagnes inter-catégories. Il est un ambassadeur de la marque sur et en dehors du terrain », commente simplement la marque jointe par l’AFP, qui invoque la confidentialité du contrat.

Le logo de la marque allemande d’équipements sportif Puma le 12 avril 2018 à Herzogenaurach en Allemagne (dpa/AFP/Archives – Daniel Karmann)

C’est un changement majeur pour le joueur, qui était lié à Nike depuis ses 13 ans quand il n’était même pas professionnel mais que ses dribbles faisaient déjà s’extasier les internautes.

Le journal brésilien Folha de Sao Paulo assure que le dernier contrat signé par Neymar avec Nike durait onze ans pour expirer en 2022, pour un total de 105 millions de dollars (88 millions d’euros).

Le magazine Forbes, qui le classe au septième rang des célébrités les mieux payées au monde, estime ses revenus pour cette année à 95,5 millions de dollars, y compris les contrats de sponsoring.

Chez le leader mondial de l’équipement sportif, 39,1 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019, Neymar était une superstar parmi d’autres: LeBron James, Rafael Nadal, Serena Williams, Cristiano Ronaldo, Kylian Mbappé, Luka Modric, Sergio Ramos…

A Puma (5,5 mds EUR de chiffre d’affaires), il devient instantanément la tête d’affiche de la marque également partenaire d’Antoine Griezmann et de Lewis Hamilton.

– Exposition –

 (POOL/AFP/Archives - David Ramos)

(POOL/AFP/Archives – David Ramos)

Pour la marque allemande, qui a vu ses ventes chuter en 2020 à cause de la pandémie (-16,3% au premier semestre), ce contrat peut être une réussite à moyen terme.

« Les gens ont déjà commencé à faire plus de sport partout où cela est possible, même dans des circonstances difficiles. De nombreux éléments indiquent que la santé et le sport seront encore plus importants qu’auparavant », a prévu déjà la compagnie en présentant ses derniers résultats trimestriels.

Puma n’avait plus dans sa besace de superstar dont l’aura dépasse le monde du sport depuis la retraite du sprinteur jamaïcain Usain Bolt.

Voilà qui est réparé avec un sportif de classe mondiale, objet du transfert le plus cher du monde (222 millions d’euros du FC Barcelone au PSG en 2017), qui portera ses crampons « King ».

Le Brésilien de 28 ans compte 142 millions d’abonnés sur Instagram et 63 millions sur Facebook, une exposition précieuse pour ses marques partenaires parmi lesquelles Red Bull, DAZN, Diesel ou Qatar Airways.

Son aventure avec Nike, rompue fin août, ne s’arrête pas du tout au tout pour autant.

Il continuera de revêtir la marque à la virgule sur le terrain, tant avec la sélection brésilienne qu’avec le Paris SG, tous deux partenaires de Nike.

Une fan brésilienne montre son escarpin frappé au nom de Neymar pendant le match du Mondial-2018 Brésil-Belgique le 6 juillet 2018 à Rio de Janeiro (AFP/Archives - Mauro Pimentel)

Une fan brésilienne montre son escarpin frappé au nom de Neymar pendant le match du Mondial-2018 Brésil-Belgique le 6 juillet 2018 à Rio de Janeiro (AFP/Archives – Mauro Pimentel)

Qu’un joueur soit en partenariat avec une marque différente de son club ou sa sélection est monnaie courante, surtout pour les plus connus.

C’est d’ailleurs le cas de Lionel Messi, tête de gondole d’Adidas mais évoluant au FC Barcelone, sous contrat avec Nike, ou Cristiano Ronaldo dans le cas inverse (la Juventus Turin est partenaire d’Adidas, lui de Nike).



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire