les (maigres) nouvelles mesures pour lutter contre le Covid


« Le virus est là pour quelques mois encore », a annoncé le Premier ministre Jean Castex ce vendredi 11 septembre, à l’issue d’un conseil de défense où quelques mesures ont été annoncées pour tenter d’endiguer le rebond épidémique de Covid-19. Avec près de 10 000 cas positifs de coronavirus relevés ces dernières 24 heures en France, l’épidémie connaît un rebond à l’instar d’autres pays européens.

Comme attendu depuis plusieurs jours, Jean Castex a annoncé la réduction de la durée d’isolement à sept jours, « c’est-à-dire la durée pendant laquelle il y a un véritable risque de contagion », contre quatorze jusqu’alors. « Il est primordial que chacun respecte strictement cette durée d’isolement ce qui donnera lieu à des contrôles », a-t-il précisé.6 graphiques qui prouvent que la reprise de l’épidémie de Covid est vraiment « préoccupante »

Le conseil scientifique s’était d’ailleurs montré favorable au raccourcissement de l’isolement.

  • Des créneaux de dépistage dédiés aux soignants

Le chef du gouvernement a annoncé la mise en place de créneaux de dépistage pour le personnel soignant ainsi que l’installation de tentes de dépistage dédiées en ville « là où il y en aura besoin ».

« La campagne de tests revient à chercher une aiguille dans une botte de foin »

« Pour ces personnes prioritaires, nous allons renforcer les circuits dédiés de dépistage ainsi les laboratoires leur réserveront certains créneaux horaires », a-t-il poursuivi.

  • Le traçage des « cas-contacts » renforcé

2000 recrutements supplémentaires au sein des ARS et de l’assurance maladie vont être effectués pour renforcer le traçage des contacts de personnes infectées.

Par ailleurs, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran reprendra ses points d’informations réguliers.

  • Des mesures complémentaires dès lundi à Bordeaux, Marseille et en Guadeloupe

Jean Castex a évoqué « une dégradation manifeste » de l’épidémie en France, mais il a ciblé plusieurs régions spécifiques. Il a cité Marseille, Bordeaux et la Guadeloupe où « nous constatons une évolution préoccupante de la situation ».

« J’ai demandé aux préfets de me proposer d’ici lundi un ensemble de nouvelles mesures complémentaires », a avancé le chef du gouvernement.

  • 42 départements ont été classés en vigilance rouge, où le virus circule activement

42 départements sont donc classés en rouge ce vendredi, considérés comme des lieux de circulation active du virus.

Jean Castex a rappelé la nécessité de rappeler les gestes barrières, après le « relâchement » observé pendant la période estivale.

« Pour la première fois, nous constatons une augmentation sensible de personnes hospitalisées (…) Cela signifie qu’il n’y pas de ligne Maginot, le virus finit inévitablement par toucher les personnes les plus vulnérables »

« Nous devons réussir à vivre avec le virus sans nous laisser entraîner à nouveau dans une logique de confinement généralisé »,

La déclaration s’est déroulée depuis Matignon, où le Premier ministre s’est placé en isolement après avoir été en contact avec le directeur du Tour de France, détecté positif au Covid-19. Ces décisions ont pour objectif de « donner de la visibilité sur les prochaines semaines », avait indiqué Emmanuel Macron jeudi 10 septembre.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire