Aux Etats-Unis, le chef de la police de Rochester démissionne après la mort de Daniel Prude, étouffé lors de son interpellation


Le chef de la police de Rochester, dans l’Etat de New-York, a donc fini par démissionner. Cette décision fait suite au décès de Daniel Prude, un homme noir qui s’est fait interpeller en mars dernier par sept officiers de police. Ce dernier est décédé une semaine plus tard à l’hôpital, sans jamais être sorti du coma.

Police américaine : la culture de la violence

Début septembre, la famille de la victime a diffusé la vidéo de l’interpellation. Sur la vidéo en question, on aperçoit Daniel Prude nu, non armé, en proie à un épisode psychotique. Les sept officiers présents le menottent et lui mettent une capuche sur la tête pour l’empêcher de cracher sur les policiers, car il disait avoir contracté le coronavirus. Les policiers appuient ensuite des deux mains sur sa tête. Daniel Prude a visiblement du mal à respirer et supplie qu’on ôte ce sac en toile. Des officiers rient et plaisantent à plusieurs reprises lors de l’interpellation. Ce dernier finit par perdre connaissance.

L’institut médico-légal a conclu, après autopsie, que le décès de Daniel Prude relevait d’un homicide, lié à une « asphyxie consécutive à une contrainte physique ».

Dans le communiqué de sa démission, le chef de la police de Rochester, La’Ron Singletary, a tenté de se défendre et considère que ce qui a été dit de sa prétendue tentative de couvrir l’affaire après le drame est « une présentation déformée » et qu’il est victime d’une « politisation » du dossier.

« Je suis un homme intègre et je ne resterai pas sans rien faire quand des forces extérieures s’attachent à me discréditer », a expliqué le policier, qui est afro-américain.

Les policiers bientôt inculpés ?

Sur Twitter, l’avocat des enfants de Daniel Prude a affirmé que la démission du chef de police était une étape importante et nécessaire vers la guérison.

Les sept officiers présents au moment de l’interpellation ont tous été suspendus en attendant les conclusions de l’enquête de la procureure de l’Etat de New York, Letitia James. Cette dernière a annoncé samedi dernier qu’elle convoquerait un grand jury, étape préalable à une éventuelle inculpation.

781 morts en 2020

Le décès de Daniel Prude fait écho aux 781 personnes mortes en 2020 suite à une interpellation policière aux Etats-Unis. George Floyd, Jacob Blake ou Breonna Taylor, noirs eux aussi, sont morts lors d’interpellations violentes. Ils ont suscité des centaines de manifestations aux Etats-Unis depuis le mois de mai.

Selon les statistiques de l’Etat de New York, 49 % des personnes arrêtées en 2018 dans le comté de Monroe, où se situe Rochester, étaient noires, alors que les afro-américains ne représentent que 15 % de la population.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire