la menace d’un reconfinement dans les EHPAD pèse sur le moral


« C’est quand même un espace restreint pour passer 2 mois. Pas de contact avec les autres, c’est ça qui est dur aussi parce qu’on a besoin de communiquer », témoigne Lydie Richard, 90 ans et pensionnaire d’un EHPAD. Elle se souvient avec effroi de son confinement : « Tout le monde était déprimé, je vois bien des personnes qui n’avaient pas tout à fait leur raison, elles ont sombré. Je vois la différence comment elles sont maintenant. »

Les visiteurs sont bien entendus tous dans l’obligation de porter un masque, leur température est également prise à l’arrivée et chacun laisse ses coordonnées. L’accès aux chambres est limité, les accès dans des espaces à l’air libre ou communs sont privilégiés. En cas de cas positif, le directeur de l’Association des directeurs au service des personnes âgées, Romain Gizolme, évoque des « recommandations individualisées », précisant que « ça ne s’appliquera pas à toutes les personnes de la structure ».

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire