bras de fer judiciaire entre la société Costa Croisière et ses passagers


L’entreprise Costa Croisière a-t-elle été négligeante ? « Ce qui est sûr », explique Alban Mikoczy en direct d’Italie, « pour monter sur un bateau il faut justifier de contrôles négatifs. La température est prise, des médecins contrôlent les passagers ».  Ce n’était pas le cas au printemps dernier, rappelle le journaliste, la croisière du Costa Magica a viré au drame. A bord 2 300 passagers, 500 ont été malades du Covid-19 et 10 en sont décédés.

Les familles veulent agir en justice contre le croisiériste. Le 12 mars dernier, Le Costa Magica stationnait au large des côtés de la Martinique. Le préfet de la Martinique a alors imposé le confinement des passagers dans les cabines. L’ordre n’a jamais été respecté. Selon la représentante des victimes du Costa Magica,  cela aurait pu sauver des vies : « Le bateau va refuser d’appliquer le protocole sanitaire préconisé par les autorités françaises. On est mis dans des conditions où on ne peut pas appliquer le moindre geste barrière et se prémunir de ce virus qui fait des ravages à bord ».



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire