L'endométriose serait plus fréquente chez les adolescentes qu'on ne le pense



Des chercheurs alertent sur le fait que les jeunes filles sont tout aussi susceptibles que les femmes adultes de souffrir d’endométriose, maladie gynécologique fréquente, mais qu’elles risquent d’attendre longtemps avant d’être diagnostiquées. Par ailleurs, leur étude indique que les adolescentes ne sont pas exclues de ressentir des douleurs extrêmes ou de présenter des lésions très importantes.



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire