Barnier va être mis à l’écart pour tenter de débloquer les discussions avec Londres, selon The Telegraph



BANGALORE (Reuters) – Michel Barnier, négociateur en chef des Européens sur le Brexit, va être « mis à l’écart » par les dirigeants des Vingt-Sept pour tenter de débloquer les discussions avec Londres en prenant le contrôle direct du processus, affirme vendredi soir le quotidien britannique The Telegraph.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, ouvrirait la voie à une intervention directe des dirigeants européens dans les discussions lors de son discours annuel sur l’état de l’Union européenne le 16 septembre prochain, ajoute le journal citant un diplomate européen.

« Les dirigeants de l’UE espèrent qu’en s’impliquant pour relancer les discussions, ils contribueront à combler les profondes divisions entre les deux parties, permettant à M. Barnier et à son homologue britannique, Lord (David) Frost de s’accorder sur les détails », écrit le Telegraph.

Négociateurs et diplomates ont déclaré vendredi que l’espoir d’un accord sur les futures relations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne s’amenuisait.

Le Royaume-Uni a officiellement quitté l’Union européenne le 31 janvier dernier mais reste soumis aux règles communautaires pendant une période de transition qui s’achève au 31 décembre 2020.

La Commission européenne, indique The Telegraph, a refusé de faire le moindre commentaire sur le contenu du discours attendu de Von der Leyen. « Mais un diplomate européen a déclaré qu’on s’attendait à ce que Mme Von der Leyen prépare la voie à une mise à l’écart de Barnier et de Frost afin de trouver une solution politique à haut niveau », poursuit le quotidien britannique.

La question du Brexit pourrait dès lors être au coeur du sommet européen prévu en octobre.

(Juby Babu; Rédaction de Paris pour la version française)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire