quelle responsabilité pour la justice ?



Y a-t-il eu un dysfonctionnement dans le suivi socio-judiciaire ? Comment l’auteur présumé du viol et du meurtre de l’adolescente de 15 ans à Nantes (Loire-Atlantique) est-il sorti des radars de la justice ? Ce sont les questions auxquelles est chargée de répondre l’inspection générale, qui rendra ses conclusions ce vendredi 4 septembre après avoir été saisie par le ministère de la Justice.

En 2005, il était condamné a 18 ans de réclusion pour 9 viols et 3 tentatives de viols. « C’est la récidive de la pire des façons, parce que jusqu’alors il n’avait pas tué, et là il a tué », explique Me Emmanuel Breillat, avocat de l’une des parties civiles. Après avoir bénéficié d’une sortie de prison anticipée, le suspect présumé a déménagé, trouvé un emploi et une compagne. En seulement 4 ans, il est sorti des radars de la justice. « La gravité du tableau nécessite un contrôle très puissant par des spécialistes qui ne font que ça », prévient pourtant le Dr. Serge Bornstein, expert psychiatre. Des méthodes comme la thérapie de groupe ciblée font partie des réponses apportées, mais ces cas de récidives restent difficiles à anticiper.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire