Faute de place suffisante, des lycéens n’ont pas pu faire leur rentrée des classes


Cet élève aurait dû faire sa rentrée en seconde, mais faute de place, il est contraint de rester chez lui. La demande d’inscription dans le lycée de son secteur a été faite dans les temps et l’adolescent sort d’un collège public. Karine Le Moal, sa mère, est en colère : « Je suis révoltée, il a quinze ans, il ne doit pas être à la rue. L’école est publique, obligatoire jusque seize ans, pourquoi mon fils ne peut pas avoir de lycée pour la rentrée ? Je ne comprends pas« .

Samir Alioua est président de la Fédération des parents d’élèves de l’Essonne,  » Depuis lundi le téléphone n’arrête pas de sonner, alors même que la rentrée a eu lieu des centaines d’élèves sont toujours sans affectation, c’est inadmissible.«  
Toute l’Ile-de-France est concernée. Le rectorat reconnaît 147 élèves de seconde en attente. Selon l’académie de Paris, avec le confinement et le contrôle continu, il y aurait eu moins de redoublements.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire