Décès de l’acteur Chadwick Boseman



42 © 2013 D. Stevens / Legendary Entertainment / Warner Bros. France Tous droits réservés

L’acteur américain Chadwick Boseman est décédé vendredi dernier, le 28 août, à Los Angeles des suites d’un cancer colorectal. Il était âgé de 43 ans. Mondialement connu pour son rôle emblématique du roi T’Challa dans l’épopée de superhéros Black Panther de Ryan Coogler, Boseman s’était également imposé au fil de sa trop brève carrière grâce à l’interprétation de quelques monstres sacrés de la communauté afro-américaine, tels que le sportif Jackie Robinson, le chanteur James Brown et l’avocat Thurgood Marshall. Il avait été diagnostiqué du cancer du côlon il y a quatre ans, mais avait continué à travailler jusqu’à récemment, par exemple dans le dernier film de Spike Lee Da 5 Bloods Frères de sang.

Get on up © 2014 D. Stevens / Imagine Entertainment / Universal Pictures International France Tous droits réservés

Après avoir étudié la mise en scène à l’université de Howard à Washington et un stage d’art dramatique à la prestigieuse université d’Oxford au Royaume-Uni – rendu possible grâce à une bourse financée par l’acteur Denzel Washington – , Chadwick Boseman avait commencé à travailler pour la télévision au début des années 2000. Son premier rôle très mineur au cinéma dans le drame sportif The Express de Gary Fleder en 2008 a été suivi cinq ans plus tard par une première interprétation mémorable, celle du joueur de baseball mythique Jackie Robinson dans 42 de Brian Helgeland, resté inédit au cinéma en France. Le Pari Draft Day de Ivan Reitman, son film suivant, avait également pour décor un sport typiquement américain, le football américain, et avait de même connu une sortie directe en vidéo chez nous.

Marshall La Vérité sur l’affaire Spell © 2017 Barry Wetcher / Chestnut Ridge Productions / Open Road Films
Tous droits réservés

C’est donc à travers son jeu survolté, à la mesure du personnage, dans Get on up de Tate Taylor, la biographie filmique du parrain de la musique soul James Brown, que Chadwick Boseman avait fait ses débuts dans les multiplexes français en septembre 2014. Puis, après sa participation au péplum fantastique Gods of Egypt de Alex Proyas, il avait posé les bases de la célébrité planétaire par le biais du rôle hautement populaire du roi T’Challa, le Black Panther de l’univers Marvel, dont il allait endosser la combinaison noire à quatre reprises. D’abord dans Captain America Civil War des frères Russo en 2016 en tant que membre officieux de la bande des Avengers. Puis comme vedette à part entière dans Black Panther de Ryan Coogler, l’un des plus gros succès commerciaux de l’année 2018, grâce entre autres à ses plus de 700 millions de dollars rapportés au box-office américain. Il allait encore faire partie deux fois de l’aventure Disney-Marvel, dans Avengers Infinity War et Avengers Endgame, tous les deux réalisés par les frères Russo.

Black Panther © 2018 Matt Kennedy / Marvel Studios / Walt Disney Studios Motion Pictures France Tous droits réservés

En parallèle, Boseman avait recherché des films moins tonitruants, tels que Message from the King de Fabrice Du Welz, Marshall La Vérité sur l’affaire Spell de Reginald Hudlin – resté inédit en France – et Manhattan Lockdown de Brian Kirk, sorti début janvier. Depuis, on a pu le voir dans la production Netflix Da 5 Bloods Frères de sang de Spike Lee, mis en ligne au début de l’été. Enfin, son dernier film sera de même directement disponible en vidéo par souscription, puisqu’il s’agit de l’adaptation de la pièce de August Wilson Ma Rainey’s Black Bottom par George C. Wolfe, aussi produit par Netflix.

Manhattan Lockdown © 2019 Matt Kennedy / Huayi Brothers Media / Metropolitan Filmexport Tous droits réservés

Chadwick Boseman a gagné le prix de la Screen Actors Guild en tant que membre de l’ensemble de Black Panther en 2019.

Pour l’anecdote personnelle, j’ai eu le privilège de participer à un entretien de cet acteur hautement charismatique et plein de promesse au moment de la présentation de Get on up au Festival de Deauville en septembre 2014. Un très bon souvenir de festival, qui rend cette disparition brutale d’autant plus pénible.

Enfin, le mythe de Chadwick Boseman se met d’ores et déjà en place, puisque le tweet officiel de l’annonce de sa mort a battu le record du tweet le plus aimé, jusque là détenu par la réaction du président Obama aux incidents à Charlottesville en août 2017. Ce ne sont pas moins de trois millions de retweets et près de sept millions et demi de likes qui montrent à quel point la voix engagée et le talent de Chadwick Boseman vont amèrement manquer à ses fans.



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire