Liban: Le Hezbollah ouvert à des discussions sur un nouveau pacte politique



BEYROUTH (Reuters) – Le chef de file du Hezbollah Sayyed Hassan Nasrallah a déclaré dimanche que le puissant mouvement chiite était ouvert à des discussions sur le nouveau pacte politique proposé par le président français Emmanuel Macron à la condition que tous les partis en acceptent le principe.

La présidence libanaise a appelé à des consultations lundi avec les partis représentés au parlement pour choisir un nouveau Premier ministre après la démission du gouvernement intervenue à la suite de l’explosion dans le port de Beyrouth.

« Le président français lors de sa dernière visite a appelé à un nouvel ordre politique (…) Nous sommes ouverts à toute discussion calme pour un nouvel ordre politique mais à la condition qu’elle ait lieu avec l’accord de tous les partis libanais », a déclaré le dirigeant du Hezbollah dans un discours.

Il a ajouté que son mouvement soutenait « les réformes dans la plus large mesure » s’il existait un mécanisme permettant de se mettre d’accord sur leur contenu.

Le président français Emmanuel Macron est attendu de nouveau à Beyrouth mardi.

Une feuille de route attribuée à la France circule dans les milieux politiques à Beyrouth. Elle évoque notamment un audit de la banque centrale, la nomination d’un gouvernement provisoire en mesure de mettre en oeuvre en urgence des réformes et des élections législatives anticipées dans un délai d’un an.

Les différents partis politiques, organisés sur une base confessionnelle, ne sont pas encore parvenus à s’entendre sur un potentiel Premier ministre. Selon le système confessionnel de partage du pouvoir libanais, le poste devrait revenir à un musulman sunnite.

En poste depuis janvier, le gouvernement avait annoncé sa démission peu après l’explosion du port de Beyrouth, le 4 août, qui a fait 190 morts, selon un dernier bilan, plus de 6.500 blessés et a détruit une partie de la capitale, ravivant la colère populaire contre une élite politique accusée d’être à la fois corrompue et inefficace.

(Laila Bassam et Ghaida Ghantous, version française Gwénaëlle Barzic)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire