les 5 temps forts de son investiture


« Mes compatriotes, ce soir, avec un cœur plein de reconnaissance, et un optimisme sans limite, j’accepte cette nomination pour la présidence des Etats-Unis », a déclaré Donald Trump au dernier soir de la convention républicaine, comme on le voit dans la vidéo ci-dessous.

Le président américain Donald Trump a donc formellement accepté la nomination du Parti républicain pour un second mandat, en se présentant comme un rempart face à Joe Biden, qualifié de « fossoyeur de la grandeur de l’Amérique ».

A moins de 70 jours de l’élection, Donald Trump a clôturé la convention républicaine avec un discours très offensif.

  • 2 – Trump en lettres de feu

Une soirée en forme de show à l’Américaine, comme il se doit, avec un feu d’artifice à la limite de la démesure, « Trump 2020 » illuminant la nuit de Washington.

A peine investi, Donald Trump dresse le portrait d’une Amérique à feu et à sang

3 – Lui ou le déclin

L’actuel président américain s’est de nouveau présenté comme le sauveur des Etats-Unis. Donald Trump grossit l’enjeu, ce sera lui ou la faillite :

« Tout ce que nous avons accompli est maintenant e danger. C’est l’élection la plus importante de l’histoire de notre pays. »

4 – Biden est le « cheval de Troie du socialisme »

Et la menace vient bien sûr de l’intérieur, incarnée par Joe Biden, cible de charges virulentes tout au long du discours :

« Joe Biden n’est pas le sauveur de l’âme américaine. Il est le destructeur des emplois américains, et si on lui en donne l’occasion, il sera le destructeur de la grandeur américaine ».

Un candidat démocrate décrit comme « le cheval de Troie du socialisme ».

Joe Biden, par Gérard Araud : « L’archétype du politicien américain »

5 – Ivanka aime son papa

Lors de ce meeting, Ivanka, la fille de Trump, s’est affichée en héritière apparente, se lançant dans un fervent panégyrique de son père :

« Papa, les gens t’attaquent parce que tu n’es pas conventionnel. Mais je t’aime parce que tu es vrai et je te respecte parce que tu es efficace », a ainsi déclaré la femme d’affaires.

Mère de trois enfants, Ivanka Trump est celle que certains voient déjà briguer un jour, à son tour, la Maison-Blanche.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire