Les sorties du 26 août 2020



Citoyens du monde © 2019 BiBi Film / Rai Cinema / Le Pacte Tous droits réservés

L’engouement médiatique pour la sortie mondiale de Tenet de Christopher Nolan est clair et net. Pourtant, même si l’on attendait désespérément ce coup d’envoi officiel d’un semblant de retour à la normalité cinématographique, il y a bon nombre de films qui nous intriguent davantage en ce dernier mercredi du mois d’août.

A commencer par le représentant français principal de la contre-programmation face au premier mastodonte américain depuis un semestre, la satire sur l’envahissement de nos vies par les nouvelles technologies, le si bien nommé Effacer l’historique. Le duo de réalisateurs Benoît Delépine et Gustave Kervern y dissèquent notre dépendance envers notre reflet numérique, a priori en grande forme comme le prouve l’Ours d’argent qu’ils avaient gagné au Festival de Berlin, juste avant le confinement.

Deux autres films vous sont de même chaudement recommandés : le documentaire suisse Madame dans lequel le réalisateur Stéphane Riethauser fait le parallèle entre la vie de feue sa grand-mère, une femme de tête à une époque où pareille émancipation était encore mal vue, et la sienne en tant qu’activiste gay, ainsi que la comédie italienne Citoyens du monde, le genre de fable douce-amère dont le réalisateur Gianni Di Gregorio détient le secret sur la difficulté de vieillir dignement, en termes à la fois sociaux et financiers.

Grand frère © 2019 ASC Distribution Tous droits réservés

Les autres films à l’affiche dès aujourd’hui nous laissent par contre plus circonspects. On voudrait certes bien donner leur chance au drame chinois Grand frère de Liang Ming, à la romance vénéneuse Pompei de Anna Falguères et John Shank et au partage de la passion mélomane à l’œuvre dans Une barque sur l’océan de Arnold De Parscau. Mais dans l’ensemble, ce ne sont pas non plus des films qui nous font énormément envie.

Toutefois, ils nous paraissent encore plus prometteurs que les sorties plus commerciales de cette semaine, en dehors de Tenet. Elles ont pour thème une bande de jeunes mutants malmenés, une famille d’expatriés en Afrique prise dans le tourbillon meurtrier du génocide rwandais en 1993 et un duo d’agents animaliers qui tenteront de sauver le monde dans une coproduction animée entre la Chine et la France.

Le Sexe fou © 1973 Dean Film / Cinetirrena / Les Acacias Tous droits réservés

La saison chaude est pratiquement derrière nous, mais les trois films de retour en salles cette semaine font néanmoins allusion, de près ou de loin, aux libidos en surchauffe. Dans le cas de Ariane de Billy Wilder, c’est avant tout la différence d’âge considérable de près de trente ans entre les deux vedettes Gary Cooper et Audrey Hepburn qui dénote, encore plus à notre époque, où le mouvement #metoo a rendu pareille conception sexiste de l’amour peu acceptable.

Même contée à l’endroit, la nuit cauchemardesque que traversent les personnages de Irréversible vous fera perdre tout désir pour le couple sublime formé au début des années 2000 par Monica Bellucci et Vincent Cassel. Le fait que le parfait amour qu’ils filent se trouve désormais au début du film de Gaspar Noé devrait alors ajouter encore à l’horreur des rencontres malencontreuses de leur parcours infernal.

Enfin, Le Sexe fou appartient à ces films à sketchs dont le cinéma italien raffolait dans les années 1960 et ’70. Que cette comédie érotique soit réalisée par un seul et unique réalisateur, en l’occurrence le très solide Dino Risi, peut être compris comme un potentiel garant de qualité, tout comme la présence de Giancarlo Giannini et de Laura Antonelli dans toutes sortes de rôles improbables …


Citoyens du monde de Gianni Di Gregorio (Italie, Comédie dramatique, 1h31, distribué sur 79 copies) avec Ennio Fantastichini, Giorgio Colangeli et Gianni Di Gregorio

Dans un jardin qu’on dirait éternel de Tatsushi Omori (Japon, Comédie dramatique, 1h40, distribué sur 105 copies) avec Haru Kuroki, Kirin Kiki et Mikako Tabe

Effacer l’historique de Benoît Delépine et Gustave Kervern (France, Comédie, 1h46) avec Blanche Gardin, Denis Podalydès et Corinne Masiero

Grand frère de Liang Ming (Chine, Drame, 1h44, distribué sur 13 copies) avec Lyu Xingchen, Wu Xiaoliang et Wang Jiajia

Madame de Stéphane Riethauser (Suisse, Documentaire, 1h33)

Les Nouveaux mutants de Josh Boone (États-Unis, Fantastique, 1h34) avec Anya Taylor-Joy, Maisie Williams et Charlie Heaton

Petit pays de Eric Barbier (France, Drame, 1h53, distribué sur 439 copies) avec Jean-Paul Rouve, Isabelle Kabano et Djibril Vancoppenolle

Pompei de Anna Falguères et John Shank (Belgique, Drame, 1h35) avec Garance Marillier, Aliocha Schneider et Vincent Rottiers

Spycies de Guillaume Ivernel (Chine, Animation, 1h33)

Tenet de Christopher Nolan (États-Unis, Thriller, 2h30, distribué sur 675 copies) avec John David Washington, Robert Pattinson et Elizabeth Debicki

Une barque sur l’océan de Arnold De Parscau (France, Drame, 1h35, distribué sur 14 copies) avec Hari Santika, Dorcas Coppin et Elisza Cahaya

Reprises

Ariane (1957) de Billy Wilder (États-Unis, Comédie romantique, 2h10, distribué sur 3 copies) avec Audrey Hepburn, Gary Cooper et Maurice Chevalier

Irréversible Inversion intégrale (2001) de Gaspar Noé (France, Drame, 1h26, distribué sur 10 copies) avec Monica Bellucci, Vincent Cassel et Albert Dupontel

Le Sexe fou (1973) de Dino Risi (Italie, Comédie érotique, 2h02, distribué sur 4 copies) avec Giancarlo Giannini, Laura Antonelli et Alberto Lionello



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire