La Bourse de Paris en petite hausse à la mi-séance, attendant Jerome Powell (+0,32%)


La Bourse de Paris évoluait en hausse de 0,32% mercredi au terme d’une matinée en dents de scie, à la veille d’un sommet des dirigeants des banques centrales au cours duquel un discours du président de la Fed est très attendu.

Vers 13H00 (11H00 GMT), l’indice CAC 40 avançait de 16,01 points à 5.024,28 points. Le marché européen évoluait de son côté en ordre dispersé.

« Les marchés européens manquent d’une ligne claire, c’est probablement lié au fait que les courtiers attendent le symposium de Jackson Hole » jeudi, pense David Madden, analyste marchés pour CMC Markets UK.

Au cours de ce traditionnel rendez-vous annuel des banquiers centraux, le patron de la banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell va y délivrer un discours qui sera très suivi par les investisseurs.

Il devrait y apporter « une clarification » selon John Plassard, spécialiste de l’investissement pour Mirabaud Securities, après la publication d’un compte-rendu de la dernière réunion monétaire qui avait laissé les acteurs du marché circonspects la semaine dernière.

La dernière réunion de la Fed laissait « la porte ouverte à de nouvelles interventions monétaires. Cependant lors de la publication des minutes de la Fed, le ton avait quelque peu changé, les membres de la Fed ne semblant plus aussi enclins à lancer un nouvel assouplissement quantitatif », précise-t-il.

La même prudence de la part des investisseurs expliquait la stagnation des Bourses de Tokyo et Hong Kong mercredi, et le net recul des places de Chine continentale.

Au rang des indicateurs mercredi, le moral des ménages s’est stabilisé en France au mois d’août après avoir baissé en juillet, a rapporté l’Insee.

Le nombre de créations d’entreprises a de son côté de nouveau augmenté en juillet, après leur forte hausse de mai et juin.

Toujours dans l’Hexagone, le plan de relance économique, qui devait être initialement dévoilé mardi dernier, sera présenté le jeudi 3 septembre, a indiqué le Premier ministre Jean Castex, qui craint que la crise économique et sociale « soit plus dangereuse » que la sanitaire.

Parmi les valeurs du jour à Paris, Eiffage (+0,79% à 81,98 euros) a annoncé mardi avoir remporté avec les groupes BESIX et In Advance la construction du nouveau siège de la RTBF, média de service public situé près de Bruxelles, pour un montant de près de 100 millions d’euros.

Free (groupe Iliad) avançait de 0,87% à 173,00 euros. Mediapro a conclu un accord de distribution de sa chaîne Téléfoot avec l’opérateur, après avoir déjà signé avec SFR (filiale d’Altice), Netflix et Bouygues, ont annoncé les deux parties mercredi.



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire