À Calais, parmi les migrants du bois Dubrulle, un photographe “en terrain hostile”




Parti à la rencontre des migrants qui cherchent à tout prix à traverser la Manche, un photographe britannique raconte son passage par le bois Dubrulle. Il témoigne dans le Times de leurs peurs et de l’ambiance lourde et hostile. 



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire