En Algérie, « une campagne d’arrestations qui vise à effrayer »




Manifestants, militants, journalistes… La liste des détentions arbitraires s’allonge selon les défenseurs des droits de l’homme, à deux mois d’une présidentielle contestée par le mouvement populaire qui a empêché le cinquième mandat de Bouteflika.



nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire