L’Allemagne dément que Merkel ait parlé à Loukachenko dimanche



BERLIN (Reuters) – Le gouvernement allemand a déclaré lundi que la chancelière Angela Merkel n’avait pas parlé au téléphone avec Alexandre Loukachenko depuis l’élection présidentielle du 9 août, démentant ainsi des propos du président biélorusse selon lesquels elle lui aurait téléphoné dimanche.

Au pouvoir depuis 1994, Alexandre Loukachenko a été réélu le 9 août pour un sixième mandat selon les résultats officiels mais ceux-ci ont été immédiatement contestés et le président biélorusse doit faire face à un mouvement populaire de rejet sans précédent, marqué par de multiples manifestations et des mouvements de grève.

La répression de ce mouvement a été condamnée par de nombreux pays et l’Union européenne a adopté vendredi le principe de nouvelles sanctions visant Minsk.

« Hier, Merkel, a appelé en disant ‘Je veux discuter' », a dit Alexandre Loukachenko selon des propos rapportés par l’agence de presse Interfax.

Un porte-parole du gouvernement allemand a déclaré que les deux dirigeants ne s’étaient pas parlé.

« Une telle conversation entre Merkel et Loukachenko n’a pas eu lieu depuis les élections », a dit le porte-parole à Reuters.

(Andrey Makhovsky à Minsk, Gabrielle Tétrault-Farber à Moscou, Andreas Rinke et Thomas Escritt à Berlin; version française Marc Angrand)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire