Le taux de chômage des jeunes en Europe



Carte et comparatif


14.08.2020

Agnès Faure

Déjà élevé avant l’arrivée de la pandémie de Covid-19 en Europe, le taux de chômage des moins de 25 ans a fortement augmenté du fait des mesures de confinement dans la plupart des pays de l’UE. En juin 2020, 17 % des jeunes Européens étaient au chômage.

En juin 2020, près de 3 millions de jeunes de moins de 25 ans étaient au chômage dans l’Union européenne. Ils étaient 2,7 millions en février 2020, avant l’entrée en vigueur des mesures de confinement.

Le taux de chômage des jeunes s’est ainsi établi à 17 % pour l’UE27, contre 15 % avant la crise – un taux déjà plus élevé que pour l’ensemble de la population.

Le taux de chômage en Europe

23 des 27 pays de l’UE constatent cette hausse, avec des différences très marquées entre Etats. L’Espagne est de loin le pays le plus touché par le chômage des moins de 25 ans, qui atteint 41 % des jeunes en juin 2020 (ils étaient 32 % en février). D’autres pays comme la Suède, le Luxembourg, le Portugal et la Croatie ont également vu leur taux de chômage bondir pour concerner près d’un jeune actif sur quatre à la sortie du confinement.

Quant à la France, son taux de chômage a franchi la barre des 20% chez les moins de 25 ans, passant de 19 % en février 2020 à 21 % quatre mois plus tard. Elle reste ainsi au-dessus de la moyenne européenne et de celle de la zone euro, mais sous l’Italie qui affiche un taux de chômage de 28 % pour cette catégorie au mois de juin 2020.

C’est au final l’Allemagne qui s’en sort le mieux parmi les 27, en parvenant à contenir le taux de chômage des jeunes à moins de 6 %, le plus faible d’Europe.

A noter que les chiffres actuellement donnés par Eurostat ne permettent pas pour autant de prendre pleinement en compte l’impact du Covid-19 sur le marché du travail, pour les nouveaux entrants. En France, l’Insee parle de cette catégorie de personnes – qui cherche un emploi sans être considéré comme étant au chômage – comme d’un « halo autour du chômage« .

Les nouveaux diplômés qui doivent entrer sur le marché du travail à partir de septembre représentent ainsi la catégorie de population qui sera la plus sévèrement affectée par la récession qui s’annonce.

[Revue de presse] Economie : l’Europe se prépare à une récession d’ampleur



touteleurope

A lire aussi

Laisser un commentaire