Le livre de Nicolas Sarkozy se maintient en tête des ventes pour la troisième semaine consécutive


À une semaine de la rentrée littéraire, le dernier livre de Nicolas Sarkozy séduit toujours autant en librairie. L’ouvrage de l’ex-président, « Le temps des tempêtes », publié aux Editions de l’Observatoire, caracole en tête des ventes de livres pour la troisième semaine consécutive, d’après le classement hebdomadaire GfK/Livres Hebdo qui doit paraître vendredi 14 août.

Les luxueuses dédicaces de Nicolas Sarkozy en Corse

Le livre de l’ancien président est en tête du Top 20, l’un des palmarès les plus sélectifs puisqu’il comprend tous les livres, quel que soit leur genre ou leur format. Alors que la rentrée littéraire d’automne se profile et va voir débarquer dans les librairies des centaines de nouveautés, le livre de l’ancien chef de l’État est loin devant les best-sellers de l’été signés Joël Dicker (« L’énigme de la chambre 622 », éditions De Fallois) et Guillaume Musso (« La vie est un roman », éditions Calmann-Lévy).

Best-seller de l’été

« Le temps des tempêtes » a été initialement tiré à 250 000 exemplaires mais a déjà bénéficié d’une réimpression de 20 000 exemplaires, a indiqué l’éditeur auprès de l’AFP. A ce jour, environ 215 000 exemplaires ont été vendus, a précisé l’éditeur.Quand Sarkozy se raconte en capitaine Tempête : les extraits de son dernier livre

Publié le 24 juillet dernier, l’ouvrage aborde les deux premières années du quinquennat (2007-2012) de Nicolas Sarkozy. L’ancien président évoque notamment les difficultés et la solitude liées à sa fonction, son mariage avec Carla Bruni, la formation de son gouvernement, ou encore la crise économique de 2008.

Le livre fait suite à « Passions », best-seller de l’été 2019 qui s’est maintenu pendant onze semaines en tête des ventes dans la catégorie « essai ». L’ancien locataire de l’Élysée s’y livrait sur son parcours, de son enfance jusqu’à son accession à la magistrature suprême. Versions grand format et poche confondues, « Passions » s’est écoulé à plus de 200 000 exemplaires.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire