Coronavirus: Le parquet italien a enquêté sur Conte, recommande de classer le dossier



ROME (Reuters) – Le parquet italien a enquêté sur la gestion de la crise du coronavirus par Giuseppe Conte et six membres de son gouvernement et recommandé le classement du dossier, ont déclaré jeudi les services de la présidence du Conseil.

Les procureurs ont agi à la suite du dépôt de plusieurs plaintes ces derniers mois dans plusieurs villes du pays pour divers motifs comme homicide, épidémie injustifiée, atteinte aux droits politiques des citoyens ou abus de pouvoir.

Le parquet de Rome a estimé que ces accusations étaient sans fondement et transmis ses conclusions au Tribunal des ministres, seul habilité à juger des membres du gouvernement en exercice, et qui a le dernier mot pour un éventuel renvoi des intéressés devant la justice.

« Nous avons toujours pris nos décisions avec responsabilité. Des décisions très exigeantes, parfois douloureuses, prises sans avoir de manuel, de recommandations ou de protocoles », a déclaré jeudi Giuseppe Conte sur Twitter.

« Nous avons toujours agi avec le soutien de la science et en conscience, sans prétendre être infaillibles, en ayant à l’esprit la nécessité de faire le moins d’erreurs possibles », a-t-il poursuivi, affirmant que les actions de son gouvernement avaient toujours été « prudentes et transparentes ».

Giuseppe Conte s’est dit prêt à coopérer pleinement avec les magistrats.

Le président du Conseil avait été interrogé en juin dernier par les procureurs sur sa gestion de l’épidémie.

L’Italie a été le premier pays européen touché par le nouveau coronavirus en février dernier. Le dernier bilan de l’épidémie dans le pays dépasse les 35.000 morts.

En France, des plaintes pour non assistance à personne en danger ou mise en danger de la vie d’autrui notamment ont également été déposées contre l’ancien Premier ministre Edouard Philippe et plusieurs de ses ministres.

(Domenico Lusi et Giulia Segreti; version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire