TikTok, cible de l’offensive de Donald Trump contre la Chine


Les tensions sino-américaines sont (re-re-re-re) montées d’un cran, ce vendredi 7 août, après la décision de Donald Trump de continuer sa pression sur TikTok, application ultrapopulaire de mini-vidéos. Depuis le début de la semaine, le président américain ne cesse d’annoncer qu’il entend bannir TikTok des Etats-Unis, au motif de « risques pour la sécurité nationale » posés par cette application à cause de sa maison mère ByteDance basée à Pékin (TikTok n’est toutefois pas disponible en Chine), et de ses liens supposés avec le Parti communiste chinois. Donald Trump a ainsi signé un décret interdisant, sous 45 jours, toute transaction « des personnes sous juridiction américaine » avec ByteDance, évoquant une « urgence nationale ».

« TikTok capture automatiquement de larges pans d’information sur ses utilisateurs […] permettant potentiellement à la Chine de pister des employés du gouvernement, de réunir des dossiers personnels à des fins de chantage et de pratiquer l’espionnage industriel », justifie le décret.

Le président américain Donald Trump, le 6 août. (OLIVIER DOULIERY/AFP)

Une mesure radicale, alors même que le géant américain Microsoft mais aussi un groupe d’investisseurs américains (dont les fonds General Atlantic et Sequoia Capital) sont en négociations avec ByteDance pour racheter TikTok, et lui éviter ainsi toute censure aux Etats-Unis. Si le décret ne précise pas les conséquences pratiques, il pourrait se traduire par la disparition de TikTok des magasins d’application

Pour lire les 78 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire