Avec Hau, le Viêt-Nam vise les sommets



  • Doan Van Hau de retour dans son pays natal après un prêt d’un an au SC Heerenveen
  • Le défenseur fait partie de la jeune génération dorée vietnamienne
  • Le Viêt-Nam proche d’une accession historique au troisième tour des qualifications mondialistes

Élu meilleur jeune joueur vietnamien de l’année à trois reprises, vainqueur du Championnat de l’AFF 2018, finaliste du Championnat U-23 de l’AFC 2018, protagoniste de la campagne historique des Golden Dragons dans la Coupe du Monde U-20 de la FIFA 2017 et quart de finaliste de la Coupe d’Asie de l’AFC 2019 : à 21 ans, Doan Van Hau affiche déjà un CV impressionnant qui le classe parmi les étoiles montantes les plus prometteuses d’Asie.

Le talentueux défenseur est rentré au Viêt-Nam dimanche, après avoir évolué un an en Eredivisie sous les couleurs du SC Heerenveen. Son prêt à un prestigieux club néerlandais en septembre dernier et son retour dans son pays natal ne sont pas passés inaperçus.

Hau a évoqué sa saison aux Pays-Bas au micro de FIFA.com. « J’ai vécu une très bonne année sur le plan personnel et professionnel, assure Hau, actuellement en quarantaine en raison du COVID-19. Je rêvais depuis toujours de rejoindre un club européen. M’entraîner et jouer aux côtés de footballeurs de haut niveau m’a aidé à progresser. »

Une star en devenir

Né au Hung Ha, un district rural de la province de Thai Binh, Hau s’est mis au football à 8 ans. Comme sa famille n’avait pas les moyens de lui acheter un vrai ballon, il a dû se contenter d’un pamplemousse, un fruit abondant en Asie du Sud-Est. C’est à cette époque qu’il a décidé de devenir pro pour améliorer le sort de sa famille.

« Faire du foot ma profession est un rêve d’enfance mais aussi le moyen de sortir ma famille de la pauvreté », explique-t-il.

Son ambition et sa passion pour le beau jeu l’ont constamment poussé à se perfectionner. Il a intégré la section jeune de l’Hanoi FC en 2010, avant d’être promu en équipe première en 2017.

Pendant les deux années suivantes, Hau a brillé sur les pelouses vietnamiennes en gagnant deux championnats et une Super Coupe avec le club de la capitale. En sélection, il a fait partie de l’effectif qui s’est ouvert les portes de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, République de Corée 2017. Cette qualification historique s’est accompagnée d’un deuxième exploit, puisque le Viêt-Nam a été la première nation d’Asie du Sud-Est à empocher un point dans un tournoi de jeunes de la FIFA.

Sa participation à la première compétition mondiale de la FIFA disputée par son pays a aiguisé sa soif de succès. « J’étais fou de joie de jouer dans un si grand tournoi. Nous n’avons remporté aucune victoire, mais c’est là que nous avons commencé à rêver de Coupe du Monde. »

Aux portes de l’histoire

Hau a rejoint la sélection quand l’entraîneur sud-coréen Park Hangseo a pris les rênes du Viêt-Nam en 2017. Devenu rapidement titulaire en senior, il a joué un rôle clé dans le parcours sans défaite des siens au deuxième tour des qualifications asiatiques en cours pour Qatar 2022.

Avec trois victoires et deux nuls, les Golden Dragon ont pris, contre toute attente, la tête d’un groupe comprenant la Thaïlande, la Malaisie, l’Indonésie et les Émirats Arabes Unis. À trois matches de la fin, ils peuvent espérer accéder pour la première fois au troisième tour décisif.

Avec deux points d’avance sur la Malaisie, le Viêt-Nam peut consolider sa position s’il s’impose sur son dauphin lors de la reprise de la compétition en octobre. Il accueillera ensuite l’Indonésie, lanterne rouge de la poule, avant d’affronter les EAU dans l’ultime confrontation.

« Ces trois matches sont importants pour nous. Nous devons tout faire pour engranger le maximum de points et nous assurer une place au tour suivant. Nous en avons les moyens. Évidemment tout le groupe veut se qualifier pour la Coupe du Monde. Nous n’avons pas fini de créer la surprise. Quand on fait de son mieux et qu’on croit en soi, rien n’est impossible », conclut-il.



Fifa

A lire aussi

Laisser un commentaire