Alice Coffin, la nouvelle « guérillère »


C’est un joli pavillon à l’abri des regards, dans une paisible banlieue du sud de la France. Alice Coffin, 42 ans, apparaît en short et débardeur. A l’intérieur de ce qui ressemble à la maison du bonheur flotte un parfum de vacances. C’est ici, chez ses parents, que la nouvelle conseillère de Paris s’est « réfugiée » pour retrouver un peu de sérénité. Dans la chambre à l’étage où elle reçoit, son téléphone clignote sans arrêt. On la soutient et on la conteste, on l’encense et on l’insulte. On la menace, aussi. Un internaute qui l’a aperçue dans son quartier de l’Est parisien lui a conseillé de retourner dans le Marais si elle tenait à la vie. Alors elle a quitté Paris, transmis des captures d’écran aux autorités et accepté d’être placée sous protection policière…

« La honte, la honte, la honte ! »

Pourquoi un tel déferlement de haine ? Parce qu’en l’espace de deux semaines cette militante lesbienne et nouvelle conseillère Europe Ecologie-les Verts (EELV) de Paris a signé une entrée tonitruante dans le monde politique. A peine élue, elle a poussé à la démission Christophe Girard, l’adjoint à la Culture à la Mairie de Paris, en poste depuis 2001, en raison de ses liens amicaux avec l’écrivain pédophile Gabriel Matzneff, poursuivi pour viols sur mineur.

Mayor of Paris Anne Hidalgo (L) and deputy Paris mayor in charge of culture Christophe Girard (R) arrive at the unveiling of the ‘Bouquet of Tulips’ sculpture by US artist Jeff Koons near The Petit Palais Museum in Paris on October

Pour lire les 88 % restants,
testez l’offre à 1€ sans engagement.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire