Betteraves : chronique d'une mort annoncée



2020, au mois d’avril, pendant que la France entière était rivée sur le coronavirus, légitimement, la filière betteravière, les planteurs de betteraves, tiraient la sonnette d’alarme… Pourquoi ? Revenons, je vous prie, en arrière. C’était en 2016, lorsque la députée de la Somme Barbara Pompili présentait une loi dite Biodiversité. Dans cette loi était inscrite l’interdiction des néonicotinoides à l’horizon 2018. Ces néonicotinoides qui sont des produits (…)


Economie



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire