Et si un remède médiéval devenait l'antibiotique du futur ?



Selon une nouvelle étude, un remède naturel vieux de 1 000 ans à base d’oignon, d’ail, de vin et de sels biliaires a montré un potentiel antibactérien important.



Sante magazine

A lire aussi

Laisser un commentaire