Barack Obama attaque sans ménagement Donald Trump aux funérailles de John Lewis


Barack Obama s’est livré jeudi à une attaque en règle contre Donald Trump. L’ancien président des États-Unis a reçu une « standing ovation » après avoir condamné les tentatives des Républicains d’empêcher des électeurs de voter, lors de son discours aux funérailles de l’icône des droits civiques John Lewis.

En difficulté dans les sondages, Donald Trump assure depuis des semaines que l’extension du vote par correspondance, souhaitée par plusieurs Etats pour limiter les risques de propagation du Covid-19, risque d’occasionner des fraudes et de fausser le résultat du scrutin.

Trump veut « nettoyer » Portland, sème le doute sur le maintien des troupes fédérales

« Des manifestants pacifiques »

Sans jamais citer nommément son successeur, le premier président noir des Etats-Unis a prononcé un réquisitoire contre son action, notamment au sujet de l’envoi d’agents fédéraux par Donald Trump contre des « manifestants pacifiques ».

Malgré les progrès accomplis par les militants des droits civiques, « nous pouvons voir notre gouvernement fédéral envoyer des agents pour qu’ils utilisent du gaz lacrymogène et des matraques contre des manifestants pacifiques », a déclaré Barack Obama.

Affrontements entre police et manifestants à Portland pour la 60e nuit de contestation

Donald Trump, qui espère décrocher un second mandat en se posant en garant de « la loi et de l’ordre », a dépêché à Portland, dans le nord-ouest des Etats-Unis, une centaine d’agents qui, vêtus de tenues paramilitaires, ont procédé à l’interpellation de dizaines de manifestants antiracistes accusés d’être des « émeutiers ».





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire