Le centre Covid-19 du camp de migrants de Lesbos « forcé » à fermer, MSF inquiet


Médecins sans frontières (MSF) a annoncé jeudi 30 juillet être « forcé » de fermer le centre d’isolement pour lutter contre le Covid-19 sur l’île grecque de Lesbos qui accueille actuellement quelque 16 000 réfugiés.

Le centre, qui dessert le camp surpeuplé de Moria, a été fermé « après que les autorités locales ont infligé des amendes, avec de possibles poursuites criminelles, en raison du non respect des règles d’urbanisme ».

« MSF condamne fermement l’échec des autorités à trouver une solution pour conserver le centre, alors qu’existe toujours le risque que le coronavirus se répande dans le centre de réception de Moria où plus de 15 000 réfugiés vivent dans des conditions de surpeuplement et de manque d’hygiène », note le communiqué.

Aucun cas de coronavirus détecté

Les autorités grecques ont confiné les camps sur les îles face à la Turquie depuis le mois de mars, engendrant des critiques de la part des groupes de défense des droits de l’homme. Jusqu’à présent, aucun cas de coronavirus n’a été détecté parmi les demandeurs d’asile résidant dans ces camps.

MSF a averti jeudi que le système de santé public de Lesbos « serait incapable de gérer les ravages causés par une éruption [de l’épidémie] à Moria ».

Selon l’ONG, plus de 300 personnes sont considérées comme très vulnérables en raison de leur âge et de leurs maladies chroniques.





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire