Le maire de Colombes compare la police au régime de Vichy, Darmanin va porter plainte


Le ministre de l’Intérieur met sa menace à exécution. D’après une information de RTL, Gérald Darmanin va porter plainte contre Patrick Chaimovitch, le maire de Colombes (Hauts-de-Seine) qui avait, lors de la commémoration du Vél-d’Hiv le dimanche 19 juillet, établi une comparaison entre les forces de l’ordre et la police de Vichy. Selon l’élu EELV des Hauts-de-Seine, les autorités traquent aujourd’hui « les migrants, les sans-papiers, les déboutés des droits humains » de la même manière que le faisaient leurs « ancêtres » avec les juifs.

« Les gendarmes français qui ont obéi aux ordres de leurs supérieurs en mettant en œuvre la rafle du Vél-d’Hiv, et d’autres rafles encore après et ailleurs, sont les ancêtres de ceux qui aujourd’hui, avec le même zèle, traquent les migrants, les sans-papiers, les déboutés des droits humains, ces êtres vivants qui essaient de survivre dans le dénuement », a-t-il avancé lors de la commémoration.Comment Beauvau a échappé à Blanquer

Plutôt passé inaperçu dans un premier temps, son discours a fini par circuler sur les réseaux sociaux, d’autant plus que le maire de Colombes a insisté le lendemain de son discours sur son compte Twitter à propos de ce rapprochement qui lui tenait à cœur.

Propos « scandaleux »

De nombreux internautes, syndicats de police et élus ont par la suite sollicité le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin pour qu’il prenne des mesures contre le maire de Colombes, dénonçant des propos « indignes » et « scandaleux » à l’instar de la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse.

L’accusation de viol qui plane sur les premiers pas de Gérald Darmanin à l’Intérieur

Le ministre de l’Intérieur avait réagi dimanche à ces accusations sur le réseau social en déclarant qu’il porterait plainte contre le maire de Colombes si ces propos étaient confirmés :

« Si les propos scandaleux et insupportables envers la police et la gendarmerie de la République sont confirmés, je déposerai plainte envers le maire de Colombes qui a comparé les forces de l’ordre à la police de Vichy ».

Selon RTL, le ministre va donc passer à l’acte. Entre-temps, Patrick Chaimovitch a publié un communiqué pour rectifier ses propos, qu’il dit « regretter » : « Bien entendu, il n’y a pour moi aucune comparaison possible entre police et gendarmerie d’un État démocratique d’une part, et police et gendarmerie de l’État pétainiste », écrit l’édile.

« Je regrette que mon propos ait pu porter à confusion avec la police et la gendarmerie républicaines car je suis un fervent partisan du respect de l’Etat de droit. Je veux rappeler mon soutien aux policiers et aux gendarmes qui exercent la lourde responsabilité républicaine de sécurité dans des conditions extrêmement difficiles. Jamais je ne dirai que le sort des migrants est comparable au sort des juifs promis à l’extermination. »





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire