Washington accuse les Russes de livrer des armes en Libye, images à l’appui



La Russie continue de fournir diverses armes à des rebelles libyens, comme des avions de chasse, des missiles antiaériens, des mines et des véhicules blindés, par le biais du groupe de mercenaires Wagner, a affirmé vendredi le ministère américain de la Défense.

Le Pentagone a diffusé des images satellite montrant selon lui de l’équipement militaire fourni par le groupe Wagner, réputé proche du président russe, « sur les lignes de front » du conflit libyen à Syrte.

D’après le Pentagone, les photos montrent des avions de transport russes comme le IL-76s, des avions de chasse, des véhicules antiaériens SA-22 ainsi qu’un véhicule blindé résistant aux mines à Syrte et sur la base aérienne d’Al-Khadim, dans l’est de la Libye.

C’est la preuve, affirme le directeur des opérations du commandement américain pour l’Afrique (Africom), le général Bradford Gering, que Moscou est en train de renforcer sa présence en Libye aux côtés du maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est libyen qui tente depuis avril 2019 de prendre Tripoli par la force.

« Le type et le volume de l’équipement démontrent l’intention (de mettre en place) des capacités durables en vue d’actions de combat, pas d’aide humanitaire, et indiquent que le ministère russe de la Défense soutient ces opérations », a-t-il dit dans un communiqué.

Les Américains disent avoir documenté la livraison par la Russie en Libye, par le biais du groupe Wagner, d’au moins 14 avions de chasse et d’assaut Mig-29 et Su-24.

La semaine dernière, l’Africom a accusé le groupe russe de mercenaires d’avoir posé des mines à Tripoli et alentour, en violation d’un embargo des Nations unies sur les armes pour la Libye.



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire